Jupiter

Jupiter, la plus grosse et la plus massive des planètes, constitue le centre d'un vaste système de satellites et d'anneaux étudié de près par plusieurs sondes spatiales: Pioneer-10 en décembre 1973, Pioneer-11 en décembre 1974, Voyager-1 en mars 1979, Voyager-2 en juillet 1979, Ulysses en février 1992 et Galileo.

Jupiter est une planète gazeuse ne possède pas de surface solide: il s'agit d'une boule de gaz essentiellement de l'hydrogène et de l'hélium qui entoure un noyau probablement composé de fer et de silicates, auxquels s'ajoutent probablement des glaces d'eau, d'ammoniac et de méthane.

Jupiter possède un champ magnétique, une magnétosphère et une ionosphère, et est caractérisé par d'intenses émissions radioélectriques. Comme sur la Terre, les aurores polaires se développent dans les zones de latitudes élevées.

Jupiter, comme d'ailleurs les autres planètes géantes du système solaire, est un objet profondément différent des planètes telluriques : Mercure, Vénus, la Terre et Mars sont caractérisés par une surface solide de quelques milliers de kilomètres de diamètre, qu'entoure une atmosphère peu épaisse, voire très ténue dans le cas de Mercure. Au contraire, Jupiter est une énorme boule de gaz, dont la composition ressemble au Soleil et aux autres étoiles : hydrogène et hélium. Les images fastueuses que nous observons au télescope ou qui ont été transmises par les sondes spatiales sont celles des couches extérieures des nuages. Ces nuages dissimulent la structure profonde de la planète, mais les techniques de mesures des rayonnements électromagnétiques réfléchis ou émis par la planète, le repérage précis des trajectoires des sondes spatiales passant à sa proximité et l'application des lois de la physique permettent de se faire une idée étonnamment précise de l'intérieur de la planète.

L'extrême singularité du spectacle de Jupiter et de celui de Saturne réside avant tout dans une forte symétrie axiale : une dizaine de bandes brillantes et de bandes plus sombres alternent le long de lignes parallèles à l'équateur. Facilement discernable depuis les observatoires terrestres, cette répartition géographique, régulière, de contours traduit la permanence d'une dynamique atmosphérique conduisant à des vents zonaux alternativement d'est et d'ouest; elle a abouti à l'adoption d'une nomenclature qui établit une distinction entre deux types de bande: les bandes brillantes correspondent à ce qu'il est convenu d'appeler des zones et les bandes sombres à des ceintures.

La couleur de la Grande Tache rouge est une énigme car, compte tenu du niveau de l'atmosphère où elle est située, elle doit être associée aux nuages blancs. Ceux-ci ressemblent aux cirrus terrestres; constitués de cristaux d'ammoniac formés à 150 kelvins, ils sont d'une pureté qui témoigne de l'absence d'agents colorants. Or la Tache rouge est indiscutablement, d'après les mesures infrarouges, un phénomène de l'atmosphère supérieure très froide, au-dessus même des nuages blancs. Notez que cette tache devient de plus en plus claire au fil des ans au point qu'elle est beaucoup plus délicate à observer que le tache brunes, beaucoup plus petites.

Les anneaux de Jupiter ont été découverts le 4 mars 1979 par les caméras de la sonde Voyager-1; la densité de ces anneaux y paraît environ un milliard de fois plus faible que celle des anneaux de Saturne, ce qui explique que, situés très près du disque brillant de la planète, ils n'aient jamais été observés auparavant depuis la Terre.

Jupiter possède une grande quantité de satellites, que l'on peut regrouper en trois catégories :

- quatre petits satellites (diamètres ou dimensions voisins de 50 km) sont situés sur des orbites circulaires équatoriales très proches de la planète (demi-grands axes compris entre 1,79 et 3,11 rayons joviens).

- quatre satellites galiléens (diamètres voisins de 4 000 km), appelés satellites galiléens, gravitent également sur des orbites circulaires et équatoriales; de Jupiter vers l'extérieur, ce sont Io, Europe, Ganymède et Callisto ; les trois premiers ont des périodes de révolution résonantes (la période sidérale de Ganymède est double de celle d'Europe et quadruple de celle de Io); les demi-grands axes des orbites sont compris entre 5,90 et 26,33 rayons joviens; ils sont visible avec un petit télescope et même avec une bonne paire de jumelles.

- une grande quantité de petits satellites externes possèdent des orbites fortement excentriques, directes ou rétrogrades, inclinées par rapport au plan équatorial de la planète, et parfois situées très loin de Jupiter.

IdentificationOrbiteSatelliteObservationDécouverteCommentaires
NomSigleTemporairedistance
km
révolution
jours
ExcentricitéInclinaison
en °
diamètre
en km
Densité
eau=1
Mag vu
de terre
Distance
planet ('')
DécouvreurDate découv
MétisXVI1280000,2947790,00020,0620317,541,8Stephen P. Synnott04/03/1979
AdrastéeXV1290000,298260,00150,0313 x 10 x 8318,942,3Voyager 208/07/1979
AmalthéeV1814000,4981790,0030,4131 x 73 x 670,8614,159,4Edward E. Barnard09/09/1892
ThébéXIV2219000,67450,0180,855 x 45315,772,8Stephen P. Synnott05/03/1979
IoI4216001,7691380,0040,041821,63,5285,02147Galilée07/01/1610
EuropeII6709003,5511810,01010,471560,83,015,29234Galilée07/01/1610
GanymèdeIII10704007,1545530,00150,212631,21,9424,61373Galilée11/01/1610
CallistoIV188270016,6890180,0070,512410,31,8345,65656Galilée07/01/1610
ThémistoXVIII7507000130,020,24245,6742,6212592Equipe de Charles T. Kowal30/09/1975
LédaXIII11170000240,920,16427,4752,6203888Charles T. Kowal11/09/1974
HimaliaVI11460000250,56620,16227,63852,614,83996Charles D. Perrine03/12/1904
LysithéeX11720000259,220,11227,35122,618,44068Seth B. Nicholson06/07/1938
ÉlaraVII11740000259,65280,21724,77402,616,84068Charles Dillon Perrine02/01/1905
S/2000 J11125600002870,24828,322,622,44392Equipe de Scott S. Sheppard05/12/2001
CarpoXLVIS/2003 J2017100000456,50,29555,132,622,75760Equipe de Scott S. Sheppard09/02/2003(= Karpo)
S/2003 J3183400005040,241143,722,623,86264Equipe de Scott S. Sheppard05/02/2003Rétrograde
S/2003 J1219000000533,30,376145,812,623,86552Equipe de Scott S. Sheppard08/02/2003Rétrograde
EuporieXXXIVS/2001 J1019390000553,10,15614712,6236804Equipe de Scott S. Sheppard11/12/2001Rétrograde
MnéméXLS/2003 J21206000005990,20814822,623,17164Equipe de Scott S. Sheppard06/02/2003Rétrograde
ThelxinoéXLIIS/2003 J22207000006010,233151,122,623,27164Equipe de Scott S. Sheppard09/02/2003Rétrograde
S/2003 J1820700000606,30,119146,522,6237200Equipe de Brett J. Gladman06/02/2003Rétrograde
HélicéXLVS/2003 J620980000617,30,157156,142,622,57236Equipe de Scott S. Sheppard06/02/2003Rétrograde
S/2003 J1621000000595,40,27148,622,6237128Equipe de Brett J. Gladman06/02/2003Rétrograde
EuanthéXXXIIIS/2001 J7210300006200,176145,91,52,623,37308Equipe de Scott S. Sheppard11/12/2001Rétrograde
HarpalykéXXIIS/2000 J521110000623,30,227148,72,22,622,27272Equipe de Scott S. Sheppard23/11/2000Rétrograde
PraxidikéXXVIIS/2000 J721150000625,30,22148,73,42,621,27344Equipe de Scott S. Sheppard23/11/2000Rétrograde
OrthosieXXXVS/2001 J9211700006230,272141,912,623,17272Equipe de Scott S. Sheppard11/12/2001Rétrograde
HermippéXXXS/2001 J321250000631,90,251150,322,621,87344Equipe de Scott S. Sheppard09/12/2001Rétrograde
IocastéXXIVS/2000 J321270000631,50,218159,72,62,621,87200Equipe de Scott S. Sheppard23/11/2000Rétrograde
AnankéXII21280000629,80,244148,9102,618,97344Seth B. Nicholson28/09/1951Rétrograde
ThyonéXXIXS/2001 J221310000632,40,29514922,622,17236Equipe de Scott S. Sheppard11/12/2001Rétrograde
S/2003 J1522000000668,40,11140,822,623,37668Equipe de Scott S. Sheppard06/02/2003Rétrograde
S/2003 J1722000000690,30,19163,722,6237812Equipe de Brett J. Gladman08/02/2003Rétrograde
KallichoreXLIVS/2003 J11224000006830,223163,922,623,27740Equipe de Scott S. Sheppard06/02/2003Rétrograde
S/2003 J9224400006830,269164,512,623,67776Equipe de Scott S. Sheppard06/02/2003Rétrograde
S/2003 J1922800000701,30,334162,922,623,57920Equipe de Brett J. Gladman06/02/2003Rétrograde
ArchéLIIIS/2002 J122930000723,90,2591651,52,6238280Equipe de Scott S. Sheppard31/10/2002Rétrograde
PasithéeXXXVIIIS/2001 J623030000716,30,288165,412,623,28280Equipe de Scott S. Sheppard11/12/2001Rétrograde
KaléXXXVIIS/2001 J823120000720,90,475165,312,622,57776Equipe de Scott S. Sheppard09/12/2001Rétrograde
ChaldénéXXIS/2000 J1023180000723,80,238165,41,92,622,37056Equipe de Scott S. Sheppard26/11/2000Rétrograde
IsonoéXXVIS/2000 J623220000725,50,2611651,92,622,57956Equipe de Scott S. Sheppard23/11/2000Rétrograde
EurydoméXXXIIS/2001 J423220000720,80,345150,11,52,622,68316Equipe de Scott S. Sheppard09/12/2001Rétrograde
S/2003 J423260000723,20,204144,922,622,78064Equipe de Scott S. Sheppard05/02/2003Rétrograde
ÉrinoméXXVS/2000 J423280000728,30,27164,91,62,622,47632Equipe de Scott S. Sheppard23/11/2000Rétrograde
TaygètéXXS/2000 J923360000732,20,251165,22,52,621,97560Equipe de Scott S. Sheppard25/11/2000Rétrograde
CarméXI23400000734,20,253164,9152,6188100Seth B. Nicholson30/07/1938Rétrograde
AitnéXXXIS/2001 J11235500007410,291165,71,52,623,27740Equipe de Scott S. Sheppard09/12/2001Rétrograde
KalykéXXIIIS/2000 J2235800007430,243165,22,62,621,58388Equipe de Scott S. Sheppard23/11/2000Rétrograde (= Calycé)
PasiphaéVIII23620000743,60,409151,4182,6178244Philibert Jacques Melotte27/01/1908Rétrograde
SpondéXXXVIS/2001 J523810000749,10,45415512,6237848Equipe de Scott S. Sheppard09/12/2001Rétrograde
A½déXLIS/2003 J723810000748,80,405159,442,622,48244Equipe de Scott S. Sheppard08/02/2003Rétrograde
MégaclitéXIXS/2000 J823810000752,80,425152,72,72,621,58172Equipe de Scott S. Sheppard25/11/2000Rétrograde
SinopéIX23940000758,90,25158,1142,618,38316Seth Barnes Nicholson01/07/1914Rétrograde
CyllèneXLVIIIS/2003 J1324000000737,80,41214122,623,28280Equipe de Scott S. Sheppard09/02/2003Rétrograde
S/2003 J2324060000759,70,309149,222,6238280Equipe de Scott S. Sheppard06/02/2003Rétrograde
S/2003 J524080000759,70,2116542,6228352Equipe de Scott S. Sheppard06/02/2003Rétrograde
CallirrhoéXVIIS/1999 J124100000758,80,283147,142,620,58568Equipe de Jim V. Scotti06/10/1999Rétrograde
AutonoéXXVIIIS/2001 J124120000765,10,415151,922,6228496Equipe de Scott S. Sheppard10/12/2001Rétrograde
S/2003 J10242500007670,214164,122,623,68388Equipe de Scott S. Sheppard06/02/2003Rétrograde
HégémoneXXXIXS/2003 J824510000781,60,264152,632,622,58028Equipe de Scott S. Sheppard08/02/2003Rétrograde
EukéladeXLVIIS/2003 J124560000781,60,345163,442,622,58460Equipe de Scott S. Sheppard05/02/2003Rétrograde
S/2003 J1425000000807,80,222140,922,623,38640Equipe de Scott S. Sheppard08/02/2003Rétrograde
S/2003 J228570000982,50,38151,822,623,29756Equipe de Scott S. Sheppard05/02/2003Rétrograde

Document Astro5000