Mercure

Mercure est la planète la plus proche du Soleil : 58 millions de kilomètres (0,38 UA). C'est la 2eme planète la plus petite du système solaire avec 4878 km elle se trouve juste après Pluton qui est deux fois plus petite avec 2390 km. L'orbite de Mercure est très excentrique: son périhélie ne se situe qu'à 46 million de km du Soleil alors que son aphélie est à 70 millions de km. Les astronomes du 19ème siècle firent des observations minutieuses de l'orbite de Mercure mais ils ne purent expliquer son excentricité.

Mercure n'a été visitée que par une seule sonde spatiale: Mariner 10. Elle survola la planète 3 fois en 1973 et 1974 et seulement 45% de la surface a pu être cartographiée. La sonde Messenger y à été envoyée en 2004 et fera trois passages a 200 km de Mercure en 2008 et 2009. Après ça elle ce mettra en orbite autour de la planète en 2011 où elle étudiera ça très mince atmosphère et magnétosphère. Les images devrait être transmises pendant 1 an avec une résolution de 250m par pixel. La mission européenne et japonaise prévoit le lancement de BepiColombo vers 2012, 2 sondes : une pour la cartographie et l'autre pour la magnétosphère. Il était prévu d'atterrir sur la planète avec une mission automatisée mais ça à dû être abandonné faute de budget.

Les variations de température sur Mercure, allant de -180 °C à 430 °C, sont les plus extrêmes du système solaire. En comparaison, la température sur Vénus est légèrement plus élevée mais elle est aussi beaucoup plus stable. Notez qu'au pôles ce trouvent des cratères qui ne voient jamais la lumière du Soleil il serait donc possible qu'il y est des éléments volatils au fond de ceux si. Le radiotélescope d'Arecibo à détecté de la glace d'eau en 1991. Cet eau pourrait provenir de la chute de comète ou importées des régions chaudes où un dégazage serait possible.

Une des caractéristiques les plus importantes observée sur la surface de Mercure est le bassin Caloris d'un diamètre de 1350 km. Tout comme les bassins lunaires, il fut probablement formé par l'impact d'un météore de plus de 100 km de diamètre. Le choc fut très violent puisqu'aux antipodes une vaste zone en a été modifiée par un effet de focalisation des ondes sismiques dues à l'impact.

Mercure possède un léger champ magnétique d'environ 1 micro T soit un peu moins d'1/60 du champ magnétique terrestre. Ce dernier serait dû a ce que le noyau de la planète soit partiellement fondu. Toutefois le noyau parait pas assez chaud pour que le fer et le nickel ne soit fondu. Il pourrait être le reste d'un effet dynamo qui à été figé avec le temps ou causé par une masse de soufre.

Mercure est parfois visible avec des jumelles ou même à l'oeil nu, mais elle est toujours très proche du Soleil et difficile à observer dans la pénombre. Elle doit être observée avant le lever du Soleil ou après son coucher, l'observer alors que le Soleil serait levé serait dangereux. Parfois Mercure passe devant le Soleil il est alors observable (avec des protections) comme un point qui traverse le disque solaire.

Mercure ne possède pas de satellite.

Document Astro5000