Uranus

Près de deux fois et demie plus petite et située deux fois plus loin du Soleil que Saturne, la planète Uranus a une magnitude de l'ordre de 6, ce qui est à la limite de la détection à l'oeil nu. Un observateur expérimenté peut cependant l'apercevoir par une nuit claire; elle apparaît alors comme une étoile très faible. A résté longtemps inconue, Uranus n'a été découvert que le 13 mars 1781 par le musicien et astronome amateur William Herschel qui, observant par hasard la constellation des Gémeaux à l'aide d'un télescope de 16 centimètres d'ouverture, remarqua un objet qui n'était pas ponctuel comme une étoile. Il crut avoir découvert une nouvelle comète, mais le calcul de son orbite révéla vite que cet objet était en fait une planète gravitant sur une orbite circulaire à plus de 3 milliards de kilomètres du Soleil.

Son mouvement apparent n'avait jamais été remarqué avant sa découverte, et pourtant Uranus a été porté plusieurs fois sur des cartes du ciel entre 1690 et 1780, ce qui a été très utile par la suite pour déterminer les paramètres de son orbite. Uranus est vu depuis la Terre sous un angle de 4 secondes. Uranus apparaît donc, même à l'aide de plus gros télescopes, comme un petit disque bleu verdâtre sur lequel on ne discerne aucun détail. En 1994, cependant le télescope spatial Hubble a obtenu des images détaillées du disque de Uranus, sur lesquelles on distingue les grands traits de son atmosphère.

D'un diamètre quatre fois plus grand que celui de la Terre, Uranus est quinze fois plus massif. Plus petit que Jupiter et Saturne, mais plus dense, il est comparable à Neptune. Comme les autres planètes géantes, Uranus est composé à 99% d'hydrogène et d'hélium et possède un système complet de satellites réguliers ainsi qu'un un système d'anneaux. Sa période de rotation est égale à 17 heures 14 minutes. Contrairement aux autres planètes, l'axe de rotation d'Uranus se trouve pratiquement dans son plan orbital; le plan équatorial d'Uranus ainsi que le plan orbital de ses satellites connus sont quasi perpendiculaires au plan de son orbite autour du Soleil.

Le 24 janvier 1986, Uranus était survolé par Voyager-2. Ce qui, depuis deux cent cinq ans, n'était qu'un petit point de lumière bleuâtre s'est révélé en quelques heures un monde particulièrement riche avec un environnement d'anneaux surprenants et de satellites beaucoup plus actifs que prévu, en particulier l'étonnant petit Miranda.

Le 10 mars 1977, neuf anneaux étroits étaient détectés autour d'Uranus au cours de l'observation de l'occultation d'une étoile par la planète. Alors qu'on ne connaissait les aunneau que d'une seule planète, Saturne. La découverte de ces anneaux puis, deux ans après, la découverte d'anneaux autour de Jupiter montraient que l'existence d'anneaux autour des planètes géantes était un phénomène commun. Comparés à leur circonférence supérieure à 260 000 kilomètres, les anneaux d'Uranus sont particulièrement étroits: huit d'entre eux ont moins de dix kilomètres de largeur. Trois anneaux sont circulaires, six sont elliptiques et de largeur variable. Les caractéristiques de ces anneaux sont bien illustrées par l'anneau extérieur, qui est le plus large: sa distance à Uranus varie de plus de 800 kilomètres et sa largeur varie entre 20 et 100 kilomètres, linéairement avec sa distance à Uranus.

Avant le passage de Voyager-2, on connaissait cinq satellites d'Uranus, qui tournent tous dans le sens direct sur des orbites quasi circulaires situées à l'exception de Miranda dans le plan équatorial de la planète. Ces objets sont très difficiles à voir depuis la Terre. Les deux plus gros, Titania et Obéron, ont été découverts par William Herschel en 1787; Ariel et Umbriel étaient détectés par William Lassell en 1851; le plus petit et le plus proche de la planète, Miranda, était observé pour la première fois par Gerard Kuiper en 1948. Ariel, Titania et Obéron montrent dans leur spectre des raies d'absorption caractéristiques de la glace d'eau. Ces satellites sont probablement composés d'un mélange de silicates, de glace d'eau et d'autres glaces; leur température et leur pression centrale sont trop faibles pour qu'ils possèdent un noyau en fusion.

IdentificationOrbiteSatelliteObservationDécouverteCommentaires
NomSigleTemporaire distance
km
révolution
jours
ExcentricitéInclinaison
en °
diamètre
en km
Densité
eau=1
Mag vu
de terre
Distance
planet ('')
DécouvreurDate découv
CordéliaVIS/1986 U7497700,3350340,00030,08201,324,24Richard J. Terrile20/01/1986
OphélieVIIS/1986 U8537900,37640,00990,1211,323,94,3Richard J. Terrile20/01/1986
BiancaVIIIS/1986 U9591700,4345790,00090,19271,323,14,7Bradford A. Smith23/01/1986
CressidaIXS/1986 U3617800,463570,00040,01401,322,34,9Stephen P. Synnott09/01/1986
DesdémoneXS/1986 U6626800,473650,00010,11321,322,55Stephen P. Synnott13/01/1986
JulietteXIS/1986 U2643500,4930650,00070,07471,321,75,1Stephen P. Synnott03/01/1986
PortiaXIIS/1986 U1660900,51319600,06681,321,15,3Stephen P. Synnott03/01/1986
RosalindeXIIIS/1986 U4699400,558460,00010,28361,322,55,6Stephen P. Synnott13/01/1986
CupidonS/2003 U2748000,618121,35,9Equipe de Mark R. Showalter25/08/2003
BélindaXIVS/1986 U5752600,6235270,00010,03401,322,16Stephen P. Synnott13/01/1986
PerditaS/1986 U10764000,638401,55Erich Karkoschka18/01/1986
PuckXVS/1985 U1860100,7618330,00010,32811,320,46,7Stephen P. Synnott30/12/1985
MabS/2003 U1977000,923161,37,5Equipe de Mark R. Showalter25/08/2003
MirandaV1293901,4134790,00274,22235,71,216,510Gerard P. Kuiper16/02/1948
ArielI1910202,5203790,00340,31578,91,6714,415William Lassell24/10/1851
UmbrielII2663004,1441770,0050,36584,71,415,321William Lassell24/10/1851
TitaniaIII4359108,7058720,00220,14788,91,7113,935William Herschel11/01/1787
ObéronIV58352013,4632390,00080,1761,41,6314,247William Herschel11/01/1787
FranciscoS/2001 U34280000266,60,146145,261,5337Equipe de Matthew J. Holman13/08/2001Rétrograde
CalibanXVIS/1997 U17230000579,50,159140,88481,518570Équipe de Brett J. Gladman06/09/1997Rétrograde
StéphanoXXS/1999 U28002000676,50,23144,06101,5630Équipe de Brett J. Gladman18/07/1999Rétrograde
TrinculoXXIS/2001 U18571000758,10,208166,3351,525,1684Equipe de Matthew J. Holman13/08/2001Rétrograde
SycoraxXVIIS/1997 U2121790001283,40,522159,4951,518,5972Equipe de Philip D. Nicholson06/09/1997Rétrograde
MargaretXXIIIS/2003 U3143450001694,80,66156,661,51121Equipe de Scott S. Sheppard29/08/2003
ProspéroXVIIIS/1999 U3164180001992,80,443151,91151,51284Equipe de Matthew J. Holman18/07/1999Rétrograde
SétébosXIXS/1999 U1174590002202,30,588158,17151,51434Equipe de John J. Kavelaars18/07/1999Rétrograde

Document Astro5000