Éphémérides - Mars 2020

Important : Toutes les heures sont données en temps universel !
Pour le fuseau horaire de la France métropolitaine ajouter 1 heure pour trouver l'heure légale d'hiver et 2 heures pour l'heure d'été.

le ciel de Mars 2020
Carte du ciel du 15 à 22h vu depuis la France métropolitaine

Indication de visibilité : Non observable Très difficile Difficile Moyen Facile Objet dans des conditions optimales. Cette indication est faite en comparaison avec l'observabilité générale de l'astre, Pluton restera très très faible même si il y a indiqué "conditions optimales". De plus Mercure ce déplace énormément en cours de mois.

Sauf avis contraire lorsque il est écrit "le matin" il s'ajit de la péroide peu avant le lever de Soleil et "le soir" la période peu après son coucher.

Mercure

est inobservable depuis l'hémisphère nord. Depuis l'hémisphère sud et tropiques elle est visible le matin à partir du 10 environ environ 1h avant le lever du Soleil. L'observer alors que le ciel trop clair n'est pas possible. Ne pas tenter d'observer une fois le Soleil levé car il y a un risque de pointage malencontreux de l'astre du jour à l'instrument ce qui entraînerait des dégâts immédiats et graves à votre vue.

Vénus

est parfaitement visible dans le ciel du soir. Le 27 la partie illuminée est de 50% de sa surface. Elle appariait donc en phase de premier quartier.

Lune


Premier quartier
le 02 à 19:57

Pleine lune
le 09 à 17:47

Dernier quartier
le 16 à 09:34

Nouvelle lune
le 24 à 09:28

Mars

est visible le matin. Elle apparaîtra toutefois très bas pour les observateurs situés dans l'hémisphère nord. Son diamètre apparent reste de toute façon trop faible pour une observation détaillée : 5,5" en début de mois et 6,4" à la fin.

Jupiter

peut être vue le matin mais toujours très basse sur l'horizon pour les observateurs situés dans l'hémisphère nord surtout en début de mois. Bien mieux visible pour les observateurs de l'hémisphère sud et entre les tropiques.

Saturne

est dans une situation quasi identique à Jupiter : très basse sur l'horizon pour les observateurs de l'hémisphère nord, visible sans problème dans l'hémisphère sud.

Uranus

reste visible visible en début de nuit durant la première moitié du mois. Elle se couche ensuite de plus en plus tôt, devenant difficile à observer.

Neptune

n'est pas observable. En conjonction solaire le 8.

Satellites de Jupiter

Satellites de jupiter
Io, Europe, Ganymède, Callisto
Satellites affichés tels que vus dans un télescope. L'Est est à droite.

Événements

le 09 à 14:32 aux jumelles

Conjonction Vénus-Uranus. Distance minimale géocentrique de 2° 12' le 8 à 15h37 TU. Observable le soir environ 2h après le coucher du Soleil. À voir idéalement le soir du 8 mais les planètes sont également très proches le 7 et 9. La faible luminosité d'Uranus risque toutefois d'être problématique pour une observation aux jumelles qui doivent être équipés d'objectifs relativement importants. Il est indispensable qu'elles soit montés sur un trépied pour des raisons de stabilité. À la lunette il ne devrait pas y avoir ce problème mais c'est alors l'éloignement entre les deux astres qui risque d'être trop grand même avec un grossissement faible.

le 18 à 08:18 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Mars. Distance minimale géocentrique de 44' à 8h25 TU. Ce sera une occultation dans la pointe sud de l'Amérique du Sud, en Antarctique et dans les Kerguelen.
Durant la fin de ce mois aura lieu un rapprochement de 3 planètes (Mars, Jupiter et Saturne) dans une zone de moins de 9° ce qui devrait être particulièrement joli à observer. Ce 18 et dans une moindre mesure le 19 il y a, en plus de ces trois planètes, la Lune dans cette partie du ciel.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène est à observer le matin du 18 environ 1h avant le lever du Soleil soit vers 5h TU (6h locale). La Lune apparaîtra à 2° de Mars, Mars étant à 1,5° de Jupiter. Saturne sera visible un peu plus loin vers la gauche à 7° 15' de Jupiter. Attention, la lune ne sera qu'à une dizaine de degrés sur l'horizon sud-est.
  • Depuis le Québec la situation est assez semblable avec une observation toujours conseillée environ 1h avant le lever du Soleil soit vers 10h TU (6h locale). La Lune est juste décalée et apparaît 2° 20' sous Jupiter. Mars est à 2° de la Lune. Les distances entre planètes ne varient que de façon insignifiante.
  • Depuis les Antilles et en Guyane la situation est semblable au Québec mais bien plus haut sur l'horizon donc l'observation peut commencer 3h avant le lever du Soleil et surtout il ne sera pas nécessaire d'avoir un horizon parfaitement dégagé.
  • Depuis la Réunion, le phénomène est à observer le matin du 18 ou du 19 au plus tard 1h avant le lever du Soleil. La Lune sera en effet particulièrement décalée vers ouest le 18 car l'observation sera en GMT plus tôt que les autres endroits précédemment cités.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie. Le phénomène est à observer le 19 au plus tard 1h avant le lever du Soleil. La Lune apparaîtra alors entre Jupiter et Saturne avec des écartements de respectivement 4° 40' et 3° 30'.
Dans tout les cas l'observation ne peut avoir lieu de jour ou avec un ciel trop lumineux en raison de l'aurore.

le 18 à 10:18 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Jupiter. Distance minimale géocentrique de 1° 30' à 10h32 TU. Ce phénomène fait partie d'un rapprochement planétaire : voir la conjonction Lune-Mars ci-dessus pour des détails.

le 18 à 23:55 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Saturne. Distance minimale géocentrique de 2° 6' le 19 à 0h28 TU. Ce phénomène fait partie d'un rapprochement planétaire : voir la conjonction Lune-Mars ci-dessus pour des détails.

le 20 à 06:22 a l'oeil nu

Conjonction Mars-Jupiter. Distance minimale géocentrique de 42' à 10h38 TU. Ce phénomène fait partie d'un rapprochement planétaire : voir la conjonction Lune-Mars du 18 pour des détails.

le 31 à 10:58 a l'oeil nu

Conjonction Mars-Saturne. Distance minimale géocentrique de 54' à 17h31 TU. Ce phénomène fait partie d'un rapprochement planétaire : voir la conjonction Lune-Mars du 18 pour des détails.

Document Astro5000