Éphémérides - Août 2016

Important : Toutes les heures sont données en temps universel !
Pour le fuseau horaire de la France métropolitaine ajouter 1 heure pour trouver l'heure légale d'hiver et 2 heures pour l'heure d'été.

le ciel de Août 2016
Carte du ciel du 15 à 22h vu depuis la France métropolitaine

Indication de visibilité : Non observable Très difficile Difficile Moyen Facile Objet dans des conditions optimales. Cette indication est faite en comparaison avec l'observabilité générale de l'astre, Pluton restera très très faible même si il y a indiqué "conditions optimales". De plus Mercure ce déplace énormément en cours de mois.

Sauf avis contraire lorsque il est écrit "le matin" il s'ajit de la péroide peu avant le lever de Soleil et "le soir" la période peu après son coucher.

Mercure

est théoriquement visible pendant tout le mois le soir mais pour les observateurs de l'hémisphère nord elle ne sera visible que durant la première semaine car elle sera très basse sur l'horizon. Les observateurs situés dans l'hémisphère sud pourront l'observer plus facilement.

Vénus

sera difficile à voir durant la première moitié du mois. Durant la seconde partie du mois elle devient plus facile. Là aussi les observations faites depuis l'hémisphère sud seront plus aisées.

Lune


Nouvelle lune
le 02 à 20:45

Premier quartier
le 10 à 18:21

Pleine lune
le 18 à 09:27

Dernier quartier
le 25 à 03:41

Mars

est observable en début de nuit. Son diamètre apparent passe de 12.9" à 10.5".

Jupiter

ce couche de plus en plus tôt. Depuis l'hémisphère sud son observation ne pose aucun problème mais depuis l'hémisphère nord elle est vraiment proche de l'horizon.

Saturne

est dans une situation proche de celle de Mars.

Uranus

est observable en seconde moitié de nuit.

Neptune

est observable durant presque toute la nuit. De préférence en milieu de nuit.

Pluton

est observable en première moitié de nuit.

Satellites de Jupiter

Satellites de jupiter
Io, Europe, Ganymède, Callisto
Satellites affichés tels que vus dans un télescope. L'Est est à droite.

Événements

le 04 à 22:12 pas observable

Occultation de Mercure par la Lune "visible" sur une bande allant de l'Océanie au sud du Chili et de l'Argentine. Détails sur le site de la marine des USA. Non observable en pratique car trop proche du Soleil.

le 06 à 03:31 a la lunette

Occultation de Jupiter par la Lune visible sur une bande couvrant une bonne partie de l'Océanie. Détails sur le site de la marine des USA. L'observation est possible mais généralement de jour. Si vous voulez l'observer il faut absolument veiller à ne pas que le Soleil puisse apparaître par accident dans votre instrument, sa luminosité extrême vous rendrait définitivement aveugle.

le 19 à 12:04 au télescope

Occultation de Neptune par la Lune visible dans l'est de la Russie, l'extrême nord-est de la Chine, l'est des deux Corées, au Japon, en Alaska et au nord ouest du Canada. Détails sur le site de la marine des USA. Contrairement aux précédentes occultations, celle si est observable sans problème. Visible avec un télescope.

le 25 à 15:30 pas observable

La Lune passe dans l'amas des Hyades de 10h TU à 18h TU. Le phénomène n'est pas visible car de jour et en grande partie sous l'horizon.

le 25 à 18:11 a l'oeil nu

Conjonction Mars-Saturne. Distance minimale de 4.35° le 24 à 13:40 TU. L'instant exact n'est pas observable car de jour et la magnitude de ces planètes ne permet pas une observation dans ces conditions. Les planètes apparaîtront tout de même très proches les nuits précédentes et suivantes où elles seront observable sans problème.

le 27 à 05:00 aux jumelles

Conjonction Mercure-Vénus. Distance minimale de 5° le 28 à 20:18 TU. Depuis la France métropolitaine la distance minimale est presque observable juste après le coucher du Soleil mais difficile car très bas sur l'horizon.

le 27 à 21:47 a la lunette

Conjonction extrêmement proche entre Vénus et Jupiter. Distance minimale de seulement 4' à 22:31. Malheureusement invisible au maximum depuis la France métropolitaine car sous l'horizon à ce moment là. À observer au même moment que la conjonction Mercure-Vénus peu après le coucher du Soleil. Ce phénomène est à la fois plus facile et plus intéressant que le précédant.

Document Astro5000