Éphémérides - Août 2020

Important : Toutes les heures sont données en temps universel !
Pour le fuseau horaire de la France métropolitaine ajouter 1 heure pour trouver l'heure légale d'hiver et 2 heures pour l'heure d'été.

le ciel de Août 2020
Carte du ciel du 15 à 22h vu depuis la France métropolitaine

Indication de visibilité : Non observable Très difficile Difficile Moyen Facile Objet dans des conditions optimales. Cette indication est faite en comparaison avec l'observabilité générale de l'astre, Pluton restera très très faible même si il y a indiqué "conditions optimales". De plus Mercure ce déplace énormément en cours de mois.

Sauf avis contraire lorsque il est écrit "le matin" il s'ajit de la péroide peu avant le lever de Soleil et "le soir" la période peu après son coucher.

Mercure

est en conjonction supérieure le 17. Elle n'est pas visible si ce n'est éventuellement durant les quelques premiers jours du mois le matin environ 1h avant le lever du Soleil.

Vénus

est visible sans problème le matin. Elle va durant ce mois d'une phase proche du quartier légèrement croissant à une phase gibbeuse peu marquée. Elle est à sa plus grande élongation ouest le 13 pour une distance de 45° 47'.

Lune


Pleine lune
le 03 à 15:58

Dernier quartier
le 11 à 16:44

Nouvelle lune
le 19 à 02:41

Premier quartier
le 25 à 17:57

Mars

est visible à partir du milieu de nuit. Son diamètre apparent passe de 14,6" à 18,9" durant le mois. C'est une bonne période pour l'observer même si on est pas encore à la conjonction qui aura lieu en octobre et où le diamètre apparent sera de 22,6"

Cérès

est observable en seconde moitié de nuit. Sa magnitude sera de 7,7 en milieu de mois. Elle apparaît dans la partie sud-est (bas-gauche vu de l'hémisphère nord hors tropiques) de la constellation du Verseau. Il se trouvera aussi au nord de l'étoile Fomalhaut. La nuit du 24 au 25 l'astéroïde aura la même ascension droite que cette étoile.

Pallas

est observable dans l'ouest de la constellation de l'Aigle. Sa magnitude est de 9,6 en début de mois et de 9,9 en fin de mois.

Jupiter

est visible durant les deux premiers tiers de nuit. Basse sur l'horizon vu depuis l'hémisphère nord.

Saturne

étant proche de Jupiter, sa situation d'observabilité est semblable : excellente !

Uranus

est visible en seconde moitié de nuit.

Neptune

est maintenant visible toute la nuit vu depuis l'hémisphère nord même si le début de nuit reste peu favorable. Depuis l'hémisphère sud il faut attendre plusieurs heures après le coucher du Soleil pour l'observer.

Pluton

est située entre Jupiter et Saturne donc visible le premier deux tiers de la nuit.

Satellites de Jupiter

Satellites de jupiter
Io, Europe, Ganymède, Callisto
Satellites affichés tels que vus dans un télescope. L'Est est à droite.

Événements

le 01 à 23:32 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Jupiter. Distance minimale géocentrique de 1° 31' à 23h43 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène pourra être vu à sa distance minimale de 2° 22' le 2 à 0h57 UTC soit 2h57 local.
  • Depuis le Québec l'écartement minimum ne sera pas visible mais le soir, peu après le coucher du Soleil les deux astres seront tout de même à 2,7° environ l'un de l'autre.
  • Depuis les Antilles et en Guyane le phénomène est observable au moment du lever de la Lune le soir du 1. La distance minimale est d'un peu moins de 2° vers 21h30 UTC (17h30 local dans les Antilles françaises, 18h30 local pour la Guyane). Pour plus de facilité attendez environ 1h que la nuit tombe. Son observation sur l'horizon et avec la lumière du jour étant difficile. L'élongation solaire est de 160°.
  • Depuis la Réunion le phénomène a lieu à 1h31 UTC (5h31 local) pour une séparation de 1° 6'. Le phénomène a lieu presque sur l'horizon donc il sera peut être nécessaire d'attendre un peu que les deux astres se lèvent.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie le phénomène est à observer le 1 à 17h30 UTC (au matin du 2 vers 4h30 local). La séparation est alors de 4,5°. Proche de l'horizon sud-sud-ouest.
Comme les derniers mois, cette conjonction Lune-Jupiter ainsi que la suivante Lune-Saturne font partie d'un rapprochement plus général Lune, Jupiter et Saturne.

le 02 à 13:10 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Saturne. Distance minimale géocentrique de 2° 15' à 13h40 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène ne sera pas visible au mieux mais pourra tout de même être vu en soirée du 2. À 21h UTC (23h local) les deux astres seront alors 5,3° l'un de l'autre.
  • Depuis le Québec le minimum n'est pas visible comme dans le cas de Jupiter mais des observations sont possibles le matin du 2 pour une distance de 5° à 7h UTC (3h local) ou le soir du 2 pour une distance de 7,3° à 1h UTC le 3 (ce qui donne le 2 à 21h à l'heure locale). Dans les deux cas ce ne sera pas très intéressant.
  • Depuis les Antilles et en Guyane le phénomène n'est pas observable mais, comme au Québec, il est possible de l'observer durant la nuit du 1 au 2 ou au matin du 2. Les distances apparentes seront alors respectivement de 4,6° et 6,5° environ.
  • Depuis la Réunion le phénomène a lieu sous l'horizon et de jour mais devient visible peu après. À 14h30 UTC (18h30 local) la séparation est de 2,5°.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie la conjonction est visible le 2 à 15h40 UTC (le 3 à 2h40 local) avec une séparation de 2° 6'.

le 08 à 04:03 a la lunette

Conjonction Cérès et l'étoile 88 Aqr. Distance minimale de 11,5' le 7 vers 0h TU (le 7 vers 2h, heure Française)

le 09 à 08:00 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Mars. Distance minimale géocentrique de 41' à 8h39 TU. Ceci est une occultation vu de certaines régions du monde : sud du Chili et de l'Argentine, Uruguay, sud-est du Paraguay, sud-est du Brésil ainsi qu'une partie de l'Antarctique.
  • Depuis la France métropolitaine la conjonction pourra être vue le matin du 9. À 3h30 UTC (5h30 local) les deux astres seront alors 3° l'un de l'autre.
  • Depuis le Québec la conjonction peut être observée de jour (voir avertissement plus bas) à 9h50 UTC (5h50 local) pour une distance de seulement 1° 12'. Observable avec de bonnes jumelles ou une lunette à faible grossissement. Mars devrait être en haut à droite de la Lune (attention à l'inversion de l'image dans le cas d'une lunette). Pour une observation de nuit, plus facile et ne nécessitant aucun instrument il est possible de l'observer une heure plus tard. La distance entre les astres sera alors à peine plus grande : 1° 15'. Pour une différence si faible, inutile de s'embêter avec une observation de jour.
  • Depuis les Antilles et en Guyane la conjonction est visible le matin le 9 vers 9h45 UTC (5h45 local dans les Antilles françaises, 6h45 local pour la Guyane). L'écartement sera alors minimal avec environ 40' d'angle seulement. La conjonction ayant lieu de jour, lisez bien avertissement ci dessous. La conjonction a lieu assez proche du zénith. Il faut utiliser une lunette à faible grossissement et pointer la Lune : Mars devrait se trouver très proche.
  • Depuis la Réunion la conjonction aurait pu être une occultation mais elle se produit alors sous l'horizon. Pour observer les deux astres à proximité observez le matin du 9 vers 2h UTC (6h local) où la séparation sera de 3° 20'.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie la conjonction est à observer le 9 à 12h UTC (le 9 vers 23h local) pour une séparation de 2,5°. Proche de l'horizon est.

Attention : dans le cas des observations de jour, le Soleil est situé à 115° donc à priori peu de risque de pointage accidentel du Soleil. Repérez d'abord la Lune sans instrument et placez votre matériel à l'ombre d'un mur ou autre obstacle entièrement opaque pour l'observer. La luminosité extrême du Soleil amplifié par un instrument (même de simples jumelles) entraîne une perte irréversible de la vue même pour un seul instant.

le 15 à 13:00 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Vénus. Distance minimale géocentrique de 3° 59' à 12h44 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène peut éventuellement être observé de jour, à 14h52 UTC (16h52 local) les deux astres seront à 3° 23' l'un de l'autre ce qui rend son observation possible aux jumelles. Attention : l'observation de jour est dangereuse car proche du Soleil. Observateurs expérimentés uniquement ! Vous pouvez aussi observer le phénomène le matin du 15 vers 4h UTC (6h du matin local) pour une distance de 5° ou le 16 vers 2h UTC (4h local) pour une distance de 8°.
  • Depuis le Québec le phénomène est observable de jour : à 10h54 UTC (6h54 local) pour une distance de 3° 35'. Attention : l'observation de jour est dangereuse car proche du Soleil. Observateurs expérimentés uniquement ! Je vous conseille plutôt d'observer ce phénomène quelques heures avant alors que le Soleil est encore couché. À 9h UTC (5h local) les deux astres sont à 3° 40' : quasiment la même chose mais plus facile et sans risque.
  • Depuis les Antilles le phénomène est visible à 9h20 UTC (5h20 local) pour un écartement de 4°. Le jour ne s'est alors pas encore levé et est observable facilement. Attention, l'aube arrive vite. Arrêtez toute observation peu avant le lever du Soleil.
  • Depuis la Guyane observez le phénomène peu avant le lever du Soleil à 9h UTC (6h local) les deux astres seront à 4,3° l'un de l'autre.
  • Depuis la Réunion la conjonction n'est que peu favorable. Le meilleur moment pour l'observer est le 15 à 2h UTC (6h local). Les deux astres sont alors séparés de 6,5°.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie le phénomène est à observer le 15 à 17h30 UTC (le 16 vers 4h30 local) pour une séparation de 5,5°. Proche de l'horizon nord-nord-est.

Attention : dans le cas des observations de jour, à seulement 45° du Soleil l'observation est très dangereuse. Il faut absolument veiller a ne jamais pointer quelconque instrument d'optique sur le Soleil. Même avec de simples jumelles et un très bref instant, sa lumière intense vous rendrait aveugle et ce définitivement ! Observation pour observateur expérimenté uniquement.

le 29 à 01:35 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Jupiter. Distance minimale géocentrique de 1° 24' à 1h43 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène doit être observé en milieu de la nuit du 28 au 29, à 23h UTC (1h local) les deux astres seront à 3° l'un de l'autre.
  • Depuis le Québec la distance minimale sera de 2° 17' le 29 à 2h08 UTC (le 28 à 22h08 local).
  • Depuis les Antilles et en Guyane le phénomène est visible alors que les deux astres sont à leur éloignement minimal : 1° 52' le 29 à 3h30 UTC (le 28 à 23h30 local dans les Antilles françaises, le 29 à 0h30 local pour la Guyane)
  • Depuis la Réunion, la conjonction en elle même n'est pas visible mais il est possible de voir les deux astres séparés de 3° le 28 à 22h UTC (le 29 à 2h local).
  • Depuis la Nouvelle Calédonie le phénomène est à observer le 29 à 7h30 UTC (le soir du 29 vers 18h30 local) pour une séparation de 4°. La Lune apparaît alors entre Jupiter et Saturne. Durant la nuit elle s'éloigne progressivement de Jupiter pour se rapprocher peu à peu de Saturne.
Comme celle en début de mois, cette conjonction Lune-Jupiter ainsi que la suivante Lune-Saturne font partie d'un rapprochement plus général Lune, Jupiter et Saturne.

le 29 à 16:32 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Saturne. Distance minimale géocentrique de 2° 11' à 17h00 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène pourra être vu le soir du 29. À 20h UTC (22h local) les deux astres apparaîtront distants de 3,5°.
  • Depuis le Québec la distance minimale n'est pas observable et est très défavorable. Il est possible de voir les astres relativement proches durant la nuit du 28 au 29 vers 5h UTC (1h local) à une distance de 7° 40' (c'est surtout Jupiter qui alors proche, à 2° 30', voir phénomène précédent). Aussi un peu mieux le soir du 29 au 30 vers 0h UTC (le 29 à 20h local) où les deux astres seront à 5°. Dans les deux cas, pas très intéressant.
  • Depuis les Antilles et en Guyane la distance minimale n'est pas visible. Il est possible de faire l'observation le soir du 19 : vers 23h UTC (19h local dans les Antilles françaises, 20h local pour la Guyane) les deux astres seront à 4° 40' l'un de l'autre.
  • Depuis la Réunion la conjonction est visible le 19 à 16h28 (20h28 local) pour une séparation de 2° 14'.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie le phénomène est à observer le 29 à 16h UTC (le 30 vers 3h local) pour une séparation de 2° 15'. Ceci aura lieu proche de l'horizon sud-sud-ouest.

Document Astro5000