Evénement - Stardust revient sur terre

Etat de la sonde
OK, les echantillons sont en salle blanche
Mis a jour le 17 décembre 2005

La mission
La mission de la sonde Stardust est de collecter des particules
provenant de la comète Wild 2 et de les ramener sur Terre.

Actuellement les échantillons sont dans la sonde, plus
particulièrement dans la capsule de 46 kg qui devra renter
sur Terre.

Ce qui à été fait
7 fev 1999Lancement de la sonde
fev-mai 2000Première phase de récupération de poussière interstellaire
15 jan 2001Passage à coté de la Terre pour augmenter la vitesse.
18 avr 2002Passage au plus loin du Soleil
aou-dec 2002Seconde phase de récupération de poussière interstellaire
2 nov 2002Survol de l'astéroïde Annefranck
2 jan 2004Survol de la comète Wild 2, récupération de poussière émis par la comète

Au menu le 15 janvier 2006.
La rentrée dans l'atmosphère est prévue pour le 15 janvier 2006 voici quelles sont les phases du retour sur Terre :

5:57Largage de la capsule contenant les échantillons.
6:18La sonde principale se remet en orbite autour du Soleil.
9:57La capsule rentre de l'atmosphère.
10:00Le premier parachute ce déploie.
10:05Le parachute principal ce déploie.
10:12La capsule atterrit.
10:22L'équipe arrive sur place pour la récupérer.
12:20La capsule arrive par hélicoptère au "Michael Army Air Field".

Toutes les heures sont données en temps universel (TU).

Les particules de comètes
Les particules récupérés par la sonde sont récupéré par un casier rempli d'aerogel, qui est un matériau très léger qui frêne les particules jusqu'a des immobiliser et ce de manière plus douce que d'autres systèmes.

De plus lorsqu'une particule qui s'y est incruste ça trajectoire est bien visible en blanc, ceci est particulièrement utile pour les repérer car ces elles sont invisible.

On estime que la sonde à en tout récupérer environ 1 cm3 de matière.

L'arrivée
Nous sommes maintenant le 15 janvier 2006 et les échantillons sont actuellement sur Terre dans la capsule qui a atterri correctement.

La sonde est actuellement envoyé dans un laboratoire.

La photo montre la capsule arrivant dans l'atmosphère.

Au labo !
Les échantillons sont enfin arrivés en sont en salle blanche.

Maintenant il faut repérer les particules qui ce sont incrusté dans l'aerogel. Ce qui est loin d'être une mince affaire car ces grains très raréfiées et petits se retrouvent dans un casier qui est immense en comparaison.

Il s'agit d'un problème de taille (c'est le cas de le dire) surtout pour les poussières interstellaires qui, selon les théories, devrait être au nombre de 45 environ.

La NASA est d'ailleurs en train de chercher les volontaires pour inspecter dans photos du casier obtenues au microscope pour repérer ces particules.

Document Astro5000