Evénement - Supernova dans la galaxie M 101

La supernova

 
On ne manque pas de supernovas bien visibles en ce moment ! Alors que l'éclat de la supernova dans M 51 commence à sérieusement décliner (magnitude 14 à 15) en voici une dans M 101 !

Il faut dire que ces galaxies sont des habituées avec 3 supernova depuis 20 ans et pour M 101 ça fera ça quatrième depuis 1900 !

La magnitude de cette supernova est actuellement légèrement inférieure à 12.

Voir la photo en entier

De type Ia

Cette supernova est de type Ia soit une supernova dont le spectre ne montre pas de présence d'hydrogène mais du silicium.

Ce type de supernova est dû à une naine blanche qui reçoit de la matière d'une étoile voisine. Les naines blanche sont des étoiles extrêmement compactes et sont ce qu'il reste après la mort des étoiles d'une masse proche à celle du Soleil. La matière de l'étoile compagnon s'accumule à sa surface jusqu'à une certaine limite. Une fois celle-ci atteinte l'étoile s'effondre sur elle même et une fusion thermonucléaire du carbone et de l'oxygène commence brutalement ce qui fait exploser l'étoile.

Cette limite à laquelle l'étoile s'effondre est très précise, appelée masse de Chandrasekhar elle vaut 1,4 fois la masse du Soleil. Cette précision donne à ce type de supernova des luminosités identiques. En regardant cette dernière et connaissant sa luminosité propre on peut obtenir la distance de la supernova et donc de la galaxie qui l'héberge.

A remarquer aussi que les novas ce produisent selon un phénomène semblable mais l'explosion a lieu avant d'atteindre la masse de Chandrasekhar, l'étoile ne s'effondre pas mais les gaz sont suffisamment comprimés pour provoquer l'explosion en surface. Les novas ne détruisent pas la naine blanche et peuvent ce produire plusieurs fois contrairement aux supernovas dans laquelle l'étoile est détruite.

Carte de repérage

Pour une observation visuelle vous pouvez utiliser cette carte réalisé avec le logiciel "Cartes du ciel" et modifié pour l'occasion.

  • La structure spirale est affichée, remarquez que le cercle rouge montre la taille de la galaxie avec ces faibles extensions qui ne sont pas vraiment visibles.
  • La supernova est marqué par "SN".
  • Les magnitudes des étoiles sont indiqués, la supernova de magnitude 12 apparait donc comme l'étoile la plus brillante sur la partie visible de la galaxie.
  • La lune et la pollution lumineuse rendent rapidement l'observation difficile voire impossible.
  • N'hésitez pas à utiliser différents grossissements, tant que l'étoile reste peu étalé par la turbulence le fait de grossir l'image ne réduit pas la visibilité en revanche la lumière du fond de ciel et de la galaxie est plus étalé et donc moins lumineux.
  • Les précautions classiques pour l'observation du ciel profond doivent être respectés notamment l'adaptation à l'obscurité et usage d'une lampe rouge suffisamment faible.

La supernova semble atteindre le maximum de sa luminosité

Après un peu plus de 2 semaines d'augmentation de luminosité il semblerait que la Supernova est atteint son maximum entre les 10 et 14 septembre. Sa magnitude est de 10, elle est donc observable au télescope.

La luminosité commence a décroitre doucement :

  • La première phase de déclin dure en général entre 30 et 50 jours à raison de 0.05 à 0.1 magnitude supplémentaire par jour *. La supernova devrait rester bien visible.
  • Pour la seconde phase il n'est pas réellement possible d'en savoir la durée, elle peut aussi bien être de moins d'un mois que de deux ans. La magnitude augmente de 0.01 à 0.022 magnitude par jour.
  • Le déclin de la luminosité continue à raison de 0.017 mag/jour environ, jusqu'a devenir inobservable.

* : je rappèle que plus la magnitude d'un astre est élevé plus la luminosité est faible.

Voir la photo en entier

Document Astro5000