Éphémérides - Mai 2020

Important : Toutes les heures sont données en temps universel !
Pour le fuseau horaire de la France métropolitaine ajouter 1 heure pour trouver l'heure légale d'hiver et 2 heures pour l'heure d'été.

le ciel de Mai 2020
Carte du ciel du 15 à 22h vu depuis la France métropolitaine

Indication de visibilité : Non observable Très difficile Difficile Moyen Facile Objet dans des conditions optimales. Cette indication est faite en comparaison avec l'observabilité générale de l'astre, Pluton restera très très faible même si il y a indiqué "conditions optimales". De plus Mercure ce déplace énormément en cours de mois.

Sauf avis contraire lorsque il est écrit "le matin" il s'ajit de la péroide peu avant le lever de Soleil et "le soir" la période peu après son coucher.

Mercure

est en conjonction supérieure le 4. Elle devient visible dans le ciel du soir en fin de mois. Est toutefois assez basse sur l'horizon et ce vu depuis les deux hémisphères.

Vénus

reste visible dans le ciel du soir mais de plus en plus basse sur l'horizon. À la fin du mois son observation devient difficile voire impossible. Vu à la lunette elle appariait sous la forme d'un croissant de plus en plus fin.

Lune


Pleine lune
le 07 à 10:45

Dernier quartier
le 14 à 14:02

Nouvelle lune
le 22 à 17:38

Premier quartier
le 30 à 03:29

Mars

est visible le matin. Elle reste toutefois très bas pour les observateurs situés dans l'hémisphère nord. Son diamètre apparent est de 7,6" en début de mois et 9,3" en fin de mois ce qui reste faible.

Jupiter

redevient observable le matin. Elle reste toutefois, pour les observateurs de l'hémisphère nord, assez basse sur l'horizon. Depuis l'hémisphère sud et tropiques elle sera bien plus haute. Elle pourra même être vue au zénith depuis la Réunion.

Saturne

est proche de Jupiter et a donc les même caractéristiques de visibilité.

Uranus

n'est pas observable ce mois ci.

Neptune

n'est que peu observable depuis l'hémisphère nord car l'écliptique étant presque sur l'horizon elle reste très basse sur l'horizon malgré une élongation évoluant de 52° à 80° au cours du mois. Aucun problème par contre entre les tropiques et l'hémisphère sud. Dans tous les cas l'observation se fera le matin.

Pluton

est non loin de Jupiter donc visible le matin mais reste trop bas sur l'horizon pour les observateurs dans l'hémisphère nord.

Satellites de Jupiter

Satellites de jupiter
Io, Europe, Ganymède, Callisto
Satellites affichés tels que vus dans un télescope. L'Est est à droite.

Événements

le 01 à 02:25 pas observable

Conjonction Mercure-Uranus. Distance minimale géocentrique de 18' à 3h57 TU. Inobservable car beaucoup trop près du Soleil avec une élongation de 4,5°.

le 12 à 09:40 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Jupiter. Distance minimale géocentrique de 2° 14' à 10h10 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène pourra être observé le matin du 12 environ 1 à 2h avant le lever du Soleil. Les deux astres seront à 5° l'un de l'autre.
  • Depuis le Québec cela sera observable de la même façon, le 12 environ 1 à 2h avant le lever du Soleil. La Lune et Jupiter apparaîtront un peu plus proches l'un de l'autre : 3,3°.
  • Depuis les Antilles et en Guyane le phénomène peut être vu dans la seconde moitié de la nuit du 11 au 12. La Lune et Jupiter apparaîtront à 3° l'un de l'autre 1h avant le lever du Soleil.
  • Depuis la Réunion la conjonction est observable durant la seconde moitié de la nuit du 11 au 12. La distance entre les astres sera par contre plus grande car elle sera de 5,5° environ 1h avant le lever du Soleil. Ce phénomène sera alors visible quasiment au zénith.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie le phénomène est à voir vers minuit locale (13h UTC) de la nuit du 12 au 13. La Lune formera alors un triangle avec Jupiter et Saturne. La distance angulaire entre la Lune et Jupiter sera de 3,3° et entre la Lune et Saturne 3,5°.
Comme les deux derniers mois, cette conjonction Lune-Jupiter ainsi que la suivante Lune-Saturne font partie d'un rapprochement plus général Lune, Jupiter et Saturne. Notez toutefois que Mars, plus rapide sur son orbite est maintenant nettement plus loin (environ 30°) et ne peut donc plus être considérée comme faisait partie intégrante du rapprochement.

le 12 à 18:10 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Saturne. Distance minimale géocentrique de 2° 39' à 18h55 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène pourra être observé le matin du 13 environ 1 à 2h avant le lever du Soleil. Les deux astres seront à 5,5° l'un de l'autre.
  • Depuis le Québec idem : le matin du 13, environ 2h avant le lever du Soleil. Toutefois, la Lune et Saturne apparaîtront à 7,5° l'un de l'autre ce qui est bien loin et pas vraiment spectaculaire.
  • Depuis les Antilles et en Guyane le phénomène peut être vu dans la seconde moitié de la nuit du 12 au 13. Idéalement, observez peu après le lever de la Lune qui aura lieu vers 4h UTC (0h locale) pour les Antilles françaises et 3h UTC (0h locale) pour la Guyane. La Lune et Saturne apparaîtront alors à 6° l'un de l'autre.
  • Depuis la Réunion la conjonction est observable durant la seconde moitié de la nuit du 12 au 13. Pour voir les deux astres au plus proche possible il faut observer peu après le lever de la Lune qui a lieu vers 18h40 UTC (22h40 locale). Après une heure environ afin que les objets soit moins proches de l'horizon ils seront à 3° l'un de l'autre.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie le phénomène est à voir simultanément avec la conjonction Lune-Jupiter décrite juste avant.

le 15 à 02:01 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Mars. Distance minimale géocentrique de 2° 37' à 03h51 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène pourra être observé le matin du 15 environ 1h avant le lever du Soleil. Les deux astres seront alors à 3,5° l'un de l'autre.
  • Depuis le Québec le phénomène pourra être observé entre 1h30 à 1h avant le lever du Soleil le matin du 15. La Lune sera alors à 4° de Mars.
  • Depuis les Antilles et en Guyane le phénomène peut être vu dans la fin de nuit du 14 au 15. Idéalement, observez peu après le lever de la Lune qui aura lieu vers 5h30 UTC (1h30 locale) pour les Antilles françaises et 4h30 UTC (1h30 locale) pour la Guyane. La Lune et Mars apparaîtront alors à 3,5° l'un de l'autre.
  • Depuis la Réunion la conjonction est observable durant la seconde moitié de la nuit du 14 au 15. Pour voir les deux astres au plus proche possible il faut observer au plus près du lever du Soleil. Environ 1h avant le lever du Soleil la distance apparente entre la Lune et Mars sera de 2,7°. Ils seront alors très hauts dans le ciel. L'observer après rendra l'observation difficile puis impossible à cause de la lumière de l'aurore.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie le phénomène peut être vu dans la seconde partie de la nuit du 14 au 15, idéalement 1h avant le lever du Soleil où les deux astres sont à un peu plus de 5° l'un de l'autre. Une observation est également possible dans la nuit du 15 au 16 au moment du lever de la Lune à 14h UTC (1h locale) mais la distance sera alors de 6,3°, moins intéressant.

le 22 à 07:53 aux jumelles

Conjonction Mercure-Vénus. Distance minimale géocentrique de 53' à 9h43 TU. À observer le soir du 21 ou du 22 environ 1h après le coucher du Soleil voire moins car le phénomène apparaît très bas sur l'horizon. Ceci rendra l'observation difficile. Une observation avant le coucher du Soleil est impossible et dangereuse (risque de pointage accidentel du Soleil).
  • Depuis la France métropolitaine les distances entre les objets sera de 1° 25' le 21 et de 1° 16' le 22. Le phénomène apparaîtra à environ 5° de hauteur 1h après le coucher du Soleil.
  • Depuis le Québec les distances seront de 1° 8' le soir du 21 et 1° 24' le soir du 22 pour une hauteur similaire.
  • Depuis les Antilles les distances seront de 1° 14' le soir du 21 et 1° 29' le soir du 22.
  • En Guyane les distances seront de 1° 18' le soir du 21 et 1° 26' le soir du 22. Attention à la hauteur sur l'horizon qui sera un peu moins de 4°. C'est vraiment peu.
  • Depuis la Réunion la hauteur sur l'horizon est vraiment trop faible et il faut observer seulement 30 minutes après le coucher du Soleil. La distance sera alors de 1° 53' le soir du 21 et de seulement 59' le soir du 22.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie même problème de hauteur qu'a la Réunion, il faut observer seulement 30 minutes après le coucher du Soleil. La distance sera de 2° 30' le soir du 21, de seulement 55' le soir du 22 et aussi de 2° le soir du 23 qui pourra alors servir de séance de ratrappage.

Document Astro5000