Éphémérides - Juillet 2020

Important : Toutes les heures sont données en temps universel !
Pour le fuseau horaire de la France métropolitaine ajouter 1 heure pour trouver l'heure légale d'hiver et 2 heures pour l'heure d'été.

le ciel de Juillet 2020
Carte du ciel du 15 à 22h vu depuis la France métropolitaine

Indication de visibilité : Non observable Très difficile Difficile Moyen Facile Objet dans des conditions optimales. Cette indication est faite en comparaison avec l'observabilité générale de l'astre, Pluton restera très très faible même si il y a indiqué "conditions optimales". De plus Mercure ce déplace énormément en cours de mois.

Sauf avis contraire lorsque il est écrit "le matin" il s'ajit de la péroide peu avant le lever de Soleil et "le soir" la période peu après son coucher.

Mercure

est visible les matins à partir du troisième tiers du mois pour les observateurs dans l'hémisphère nord. Pour l'hémisphère sud, les observations pourront débuter vers le milieu du mois.

Vénus

est visible sans problème le matin. Elle est en phase de croissant durant ce mois. À la fin du mois elle attendra presque un demi quartier.

Lune


Pleine lune
le 05 à 04:44

Dernier quartier
le 12 à 23:28

Nouvelle lune
le 20 à 17:32

Premier quartier
le 27 à 12:32

Mars

est visible en fin de nuit pour les observateurs dans l'hémisphère nord. Dans l'hémisphère sud elle est observable des le milieu de nuit. Son diamètre apparent passe de 11,5" à 14,7" durant le mois ce qui permet de voir quelques détails de surface.

Cérès

est observable le matin avec une magnitude apparente de 8,3 en milieu de mois. Elle apparaît dans la partie sud-est (bas-gauche vu de l'hémisphère nord hors tropiques) de la constellation du Verseau.

Pallas

est observable toute la nuit entre l'Aigle et la Lyre. Sa magnitude est de 9,6.

Jupiter

passe l'opposition le 14 ! Elle est donc visible durant toute la nuit. Par contre, elle est très basse sur l'horizon pour les observateurs situés dans l'hémisphère nord.

Saturne

passe, elle aussi, l'opposition mais le 20. La situation d'observabilité est donc semblable à Jupiter : excellente !

Uranus

redevient visible le matin environ 1h30 avant le lever du Soleil pour les observateurs situés dans l'hémisphère nord. Pour l'hémisphère sud, observez 1 à 4h avant le lever du Soleil.

Neptune

est observable entre 2 à 4h avant le lever du Soleil depuis l'hémisphère nord. Depuis l'hémisphère sud elle est observable durant toute la seconde moitié de nuit.

Pluton

apparaît proche de Jupiter, elle est donc visible toute la nuit.

Satellites de Jupiter

Satellites de jupiter
Io, Europe, Ganymède, Callisto
Satellites affichés tels que vus dans un télescope. L'Est est à droite.

Événements

le 05 à 04:30 a l'oeil nu

Éclipse de Lune par pénombre visible dans la plus grande partie de l'Amérique et dans l'ouest de l'Afrique. Il s'agit d'une éclipse par pénombre donc peu spectaculaire et même difficilement visible car la Lune ne rentre que peu dans la pénombre. Le contraste est donc très faible. L'éclipse débute à 3h07 TU et finit à 5h52 TU.

Détails sur le site de la NASA.

le 05 à 21:38 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Jupiter. Distance minimale géocentrique de 1° 51' à 21h56 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène pourra être vu en seconde moitié de nuit du 5 au 6. À 22h GMT (0h locale) les deux astres sont à 2° 45' l'un de l'autre. Une heure avant le lever du Soleil c'est à dire vers 3h GMT (5h locale), les deux astres seront à 3° 36'.
  • Depuis le Québec la conjonction devrait être vue dans la nuit du 5 au 6 à partir de 3h GMT (23h locale). La distance entre les astres sera alors de 4° 15'. Le matin environ 1h avant le lever du Soleil, les deux objets seront à 6° l'un de l'autre.
  • Depuis les Antilles et en Guyane la conjonction peut être vue le soir du 5 à partir du 6 à partir de 0h GMT (le 5 à 20h locale) où la Lune et Jupiter seront distants de 3°. Le matin du 6 vers 5h GMT (9h locale) les deux objets sont distants de 5° 50'.
  • Depuis la Réunion le phénomène peut être vu dans la totalité de la nuit du 5 au 6 mais c'est à 23h26 GMT (3h26 locale) que les deux astres sont les plus rapprochés : 1° 49' seulement !
  • Depuis la Nouvelle Calédonie le phénomène peut être observé le matin du 6 vers 6h locale (le 5 à 19h GMT) Jupiter et la Lune sont alors distants de 3°.
Comme les derniers mois, cette conjonction Lune-Jupiter ainsi que la suivante Lune-Saturne font partie d'un rapprochement plus général Lune, Jupiter et Saturne.

le 06 à 08:38 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Saturne. Distance minimale géocentrique de 2° 27' à 9h14 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène devrait être observé en même temps que la conjonction Lune-Jupiter précité, en seconde moitié de nuit du 5 au 6. À 22h GMT (0h locale) les deux astres sont à 7° l'un de l'autre ce qui est beaucoup. Une heure avant le lever du Soleil c'est à dire vers 3h GMT (5h locale), les deux astres seront à 5°. Il est aussi possible de voir le phénomène le lendemain en milieu de nuit du 6 au 7 mais la distance est de 8°. Inintéressant.
  • Depuis le Québec la conjonction peut être observée simultanément à la conjonction Lune-Jupiter, la nuit du 5 au 6 à partir de 3h GMT (23h locale) les deux astres sont alors distants de 4° 30'. Une heure avant le lever du Soleil c'est à dire 8h45 GMT (4h45 locale), les deux objets sont à 3,5° l'un de l'autre.
  • Depuis les Antilles et en Guyane la conjonction peut, comme celle concernant Jupiter être observée le soir du 6 à partir de 0h GMT (le 5 à 20h locale). La Lune et Saturne seront alors distants de 5° 10'. Le matin du 6 vers 5h GMT (9h locale) la distance sera de 3°.
  • Depuis la Réunion le phénomène est à voir de préférence le matin du 6 environ 1h avant le lever du Soleil. Vers 1h GMT (5h locale) la Lune est à 5° 20' de Saturne. Le soir du 6 vers 16h GMT (20h locale) les deux astres sont à 5° 10'.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie le phénomène peut être observé le soir du 6 vers 19h locale (8h GMT), Jupiter et la Lune sont alors distants de 2° 15'.

le 11 à 19:38 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Mars. Distance minimale géocentrique de 1° 51' à 21h56 TU.
  • Depuis la France métropolitaine le phénomène est à observer le matin du 12 à 0h30 GMT (2h30 locale). La Lune et Mars seront alors à 3° 10' l'un de l'autre.
  • Depuis le Québec observez dans la nuit du 11 au 12 vers 5h GMT (1h locale). Les deux astres seront distants de 4° 40'.
  • Depuis les Antilles et en Guyane observez en milieu de nuit du 11 au 12 au lever de la Lune : 5h GMT (1h locale) dans les Antilles et 4h GMT (1h locale) en Guyane. Les distances apparentes seront alors respectivement de 4° 50' et 4° 30'.
  • Depuis la Réunion la conjonction à observer de préférence durant la nuit du 11 au 12 à 20h (le 12 à 0h locale). La distance sera alors de 2°.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie il est possible de voir la conjonction de jour le 12 à 9h45 locale (le 11 à 22h45 GMT) pour une distance de 1° 10'. Si la Lune ne pose aucun problème Mars est plus difficile à voir de jour. Une lunette est donc nécessaire. Le Soleil est à 100° du phénomène et ne devrait donc pas poser de gros problème (il ne faut surtout pas le pointer le Soleil sous peine de cécité définitive). Pour une observation de nuit, nettement plus aisée, observez le matin de 11 à 18h40 GMT (le 12 à 5h40 local). Les deux astres seront alors à 2° ce qui est déjà très proche !

le 17 à 07:26 a l'oeil nu

Conjonction Lune-Vénus. Distance minimale géocentrique de 3° 4' à 6h07 TU.
  • Depuis la France métropolitaine il est possible de l'observer avec un écartement minimal de 2° 25' durant le matin du 17 vers 4h35 TU (6h35 locale). Il fait alors jour depuis peu, le Soleil est à 42°. Assurez vous d'observer dans un endroit où le Soleil est caché par un obstacle surtout si vous observez avec un instrument car il ne faut surtout pas le pointer dans un instrument d'optique sous peine de cécité définitive. Il est aussi possible d'observer la conjonction peu avant le lever du jour pour éviter tout risque.
  • Depuis le Québec, les Antilles et en Guyane observez le matin du 17 peu après le lever de la Lune. Vers 8h GMT (4h locale pour le Québec et les Antilles françaises, 5h locale pour la Guyane) la distance entre les astres sera de 2° 45', 3° 15', 3° 30' pour chaque une des 3 positions précités.
  • Depuis la Réunion il est possible d'observer la conjonction à sa distance la plus faible. Le 17 à 3h02 GMT (7h02 locale) les deux astres seront séparés par 3° 37'. Attention, le Soleil est alors levé depuis peu. Il se trouve à 43°. Il est important d'observer dans un endroit où le Soleil est caché par un obstacle surtout si vous observez avec un instrument. Je vous rappelle que regarder même un instant le Soleil dans un instrument d'optique sans filtre adapté entraîne une cécité irréversible. Vous pouvez également observer le phénomène peu avant le lever du Soleil pour éviter tout risque. La Lune sera juste légèrement plus distante de Vénus.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie l'observabilité du phénomène est bien moins favorable. Je vous conseille d'observer le matin du 18 peu après le lever de la Lune. À 5h locale (c'est à dire le 17 à 18h GMT) les deux astres seront à 7° 40' l'un de l'autre.

le 19 à 03:53 aux jumelles

Conjonction Lune-Mercure. Distance minimale géocentrique de 3° 54' à 3h44 TU.
  • Depuis la France métropolitaine il est possible de l'observer le matin du 19 environ une demi heure avant le lever du Soleil. À 3h30 GMT (5h30 locale) les deux astres seront à 3° 10' l'un de l'autre.
  • Depuis le Québec, les Antilles et en Guyane observez le 19 peu avant le lever du Soleil. Vers 8h45 GMT (4h45 local pour le Québec et les Antilles françaises, 5h45 locale pour la Guyane) les deux astres seront alors distants de 4° 35' pour le Québec, 5° aux Antilles, 5° 15' en Guyane.
  • Depuis la Réunion observez le matin du 19, 1h à 30 minutes avant le lever du Soleil. Vers 2h GMT (6h locale) les deux astres seront distants de 4° 15'.
  • Depuis la Nouvelle Calédonie observez le matin du 19, 1h à 30 minutes avant le lever du Soleil. À 6h locale (le 18 à 19h GMT) la Lune et Mercure seront distants de 5° 45'.

Dans tous les cas ne tentez l'observation que lorsque le Soleil est couché. Le Soleil est à seulement 20° de la conjonction ce qui rend une observation de jour très dangereuse en raison du risque de pointage accidentel du Soleil et ce même si il est bas sur l'horizon. De toutes façon Mercure est de magnitude 0,7 ce qui exige un ciel assez sombre.

Document Astro5000