L'opposition de Mars de juillet 2018

Les oppositions

L'opposition est le moment où une planète orbitant à l'extérieur de l'orbite de la Terre est située le plus à l'opposé possible du Soleil vu de la Terre, d'où le nom d'opposition. La planète, la Terre et le Soleil sont alors presque alignés. La distance Terre-planète est plus courte (distance Terre-planète = distance planète-soleil - distance Terre-soleil). De plus la planète est observable durant la plus grande partie possible de la nuit.

Les oppositions ne sont pas des phénomènes rares, ils surviennent d'autant plus souvent que la planète se déplace lentement par rapport à la Terre en tendant de plus en plus vers une période d'un an. La périodicité de ce phénomène est égale à la période synodique, période de récurrence d'une configuration Terre-planète-Soleil donnée comme par exemple une opposition.

Voici ces périodes pour les planètes extérieures :
  • Mars : 2 ans et 49 jours (la planète externe la plus proche de la Terre, tourne assez rapidement donc période synodique longue)
  • Jupiter : 1 an et 33 jours
  • Saturne : 1 an et 13 jours
  • Uranus : 1 an et 4 jours
  • Neptune : 1 an et 2 jours (très loin et orbitant donc très lentement le Soleil, Neptune a presque une période d'un an)

Pour une planète théorique qui aurait la même période que la Terre on obtiendrait une période synodique infinie, la planète serait toujours à la même position par rapport à la Terre du moins si son orbite est circulaire, la période synodique ne prenant pas en considération l'excentricité et l'inclinaison que peut avoir un astéroïde ou une comète.

Oppositions périhéliques

L'opposition périhélique se produit lorsque au moment de passer l'opposition la planète est près de son périhélie (le point où elle est au plus proche du Soleil). En effet si les planètes tournent sur des orbites a peu près circulaires à y regarder de plus près on peut constater qu'elles décrivent en réalité une orbite elliptique (pour faire simple une sorte de ovale) le Soleil étant à l'un des foyer de cette ellipse. Le fait qu'une orbite est allongée se mesure par l'excentricité : 0 pour une orbite parfaitement circulaire, 1 pour une orbite tellement allongée qu'il s'agit alors d'une parabole, cas courant chez les comètes.

Dans le cas de Mars qui est notablement excentrique pour une planète (0,0934) la distance Soleil-Mars peut varier de 207 à 249 millions de km ! Si on retranche les 150 millions de km de la distance Terre-Soleil afin de calculer les distances Mars-Terre lors d'oppositions on se rend compte que cette distance peut varier de 57 à 99 millions de km. Bien sûr Mars nous apparaît nettement plus grosse lorsqu'elle n'est qu'à 57 millions de km. Notez que lors des calculs l'excentricité de la Terre a été négligé car bien plus faible (0,0167) elle n'apporte pas de différence aussi notable.

Orbites de Mars et de la Terre
Orbites de Mars et de la Terre, remarquez à quel point l'orbite de Mars est excentrée. La position donnée est celle d'une opposition périhélique, si ils était de l'autre coté ce serait une opposition aphélique.

Que peut on voir ?

L'observation de Mars, pour être intéressante requiert tout de même un fort grossissement. L'usage d'une lunette astronomique ou d'un téléscope est néccessaire.

À l'oeil nu ou aux jumelles

Mars ressemblera à une étoile orange très brillante

À la lunette de 60mm

Testez différents grossissements mais proche de 100x cela devrait être bien. Vous verrez la calotte polaire mais aussi peut être les formations les plus importantes comme Syrtis Major.

Au télescope de 114mm

Testez différents grossissements de l'ordre de 100x à 150x, peut être 200x si la turbulence atmosphérique est faible. La calotte sera visible sans effort et en observant un peu vous pourrez voir pas mal de taches à la surface.

Au télescope de 200mm

Choisissez un grossissement entre de 150x et 300x. Les détails seront assez bien visibles.

Au télescope de 400mm

Les détails à la surface seront bien visibles. Il est recommandé de ne pas trop grossir tout de même sinon la turbulence risque de devenir très gênante. Pouvoir utiliser un grossissement de plus de 400x est rare.

La principale limite pour l'observation des planètes est turbulence de l'atmosphère terrestre qui rend les images turbulentes et floues. Pour l'éviter au maximum il faut être bien placé. Le lieu d'observation doit être loin des sources de chaleur : maisons, mur, foret, l'idéal est une prairie. Ceci est particulièrement critique l'été en raison de la chaleur et que vu depuis l'hémisphère nord Mars apparaît près de le l'horizon. De plus le télescope doit être à la même température que le lieu d'observation, il faut l'installer suffisamment longtemps avant (30 minutes à plus d'une heure selon le matériel).

Soyez patient, installez vous confortablement et restez quelques temps sur l'objet. Observez sans fixer la planète, l'image vous paraîtra plus nette. Faites bien la mise au point et n'hésitez pas à la retoucher, si une étoile apparaît dans le champ de l'instrument faites la mise au point dessus, c'est plus facile. Si vous observez dans une association vous pourrez sans doute observer 3 à 4 min sans problème. À la nuit des étoiles il faudra être un peu plus rapide, vous n'êtes pas seul ! N'hésitez pas à observer plusieurs fois. La turbulence peut varier d'un jour voire d'une heure à l'autre. De plus la planète tourne sur elle même et montre donc une face différente.

La rotation de Mars est de 24,62 heures terrestre. Si vous observez à plusieurs moments dans la nuit vous pourrez vite constater qu'elle a tourné. Par contre d'un jour sur l'autre la différence sera faible, après 1 jour terrestre elle aura quasiment fait un tour sur elle même montrant alors la même face.

Autre point perturbant pour les observations cette année 2018 : la météo martienne est très mauvaise avec des tempêtes de sable. Il n'est pas impossible que les détails de surface soit malheureusement particulièrement difficiles à voir. Notez que ces tempêtes perturbent actuellement les sondes spatiales actuellement à la surface de la planète rouge.

Oppositions précédentes et suivantes

Date oppositionDate dist. miniConstell.Décl.Diam.
apparent
Mag.Dist. TerreDist. SoleilTerre-Soleil
13/06/200121/06/2001Ophiuchus-26,7°20,8"-2,40,4502 UA1,4608 UA1,0163 UA
28/08/200328/08/2003Verseau-15,8°25,1"-3,00,3727 UA1,3812 UA1,0103 UA
07/11/200507/11/2005Bélier15,9°19,9"-2,20,4695 UA1,4606 UA0,991 UA
24/12/200728/12/2007Gémeaux26,9°15,7"-1,50,5979 UA1,5795 UA0,9834 UA
29/01/201029/01/2010Cancer22,1°14,1"-1,20,6641 UA1,6477 UA0,9849 UA
03/03/201203/03/2012Lion10,2°13,9"-1,10,6745 UA1,6647 UA0,9913 UA
08/04/201408/04/2014Vierge-5,2°15"-1,50,6220 UA1,6227 UA1,0011 UA
22/05/201622/05/2016Scorpion-21,6°18,3"-2,10,5102 UA1,5224 UA1,0123 UA
27/07/201827/07/2018Capricorne-25,6°24,2"-2,90,3863 UA1,4001 UA1,0155 UA
13/10/202013/10/2020Poissons5,4°22,4"-2,60,4182 UA1,4154 UA0,9978 UA
08/12/202208/12/2022Taureau25,0°17"-1,70,5492 UA1,5341 UA0,9851 UA
16/01/202516/01/2025Gémeaux25,2°14,5"-1,20,6436 UA1,6262 UA0,9837 UA
19/02/202719/02/2027Lion12,4°13,8"-1,10,678 UA1,6651 UA0,9884 UA
25/03/202925/03/2029Vierge1,2°14,4"-1,30,6494 UA1,646 UA0,9972 UA
04/05/203104/05/2031Balance-15,4°16,7"-1,80,5596 UA1,5677 UA1,0081 UA
28/06/203327/06/2033Sagittaire-27,8°21,8"-2,60,4285 UA1,4441 UA1,0166 UA
15/09/203515/09/2035Verseau-8,2°24,6"-2,90,3812 UA1,3857 UA1,0059 UA

Description des colonnes :

Comparatif des différentes oppositions :

La taille des disques symbolisent les dimensions apparentes atteintes lors des différentes oppositions de Mars entre 2000 et 2035 inclus.

La conjonction qui donnait le diamètre apparent le plus impressionnant reste celle de 2003 avec 25,1" mais celle de 2018 est également très impressionnant avec 24,2" d'angle !

Document Astro5000