Evénement - Passage de New Horizons vers Pluton

Etat de la sonde
État : ok, la sonde est passé près de Pluton, elle transmet ses données.
Mis a jour le 31 juillet 2015.

La surface de Pluton à 75 Gm

Ces trois vues de Pluton ont été obtenues à divers moments afin de montrer les différentes faces de l'objet qui effectues une rotation en 6,4 jours terrestres. La sonde était alors à 75 millions de kilomètres. On peut remarquer d'importantes variations d'albédo montrant que les diverses régions ont une géologie variée.

À la recherche de satellites

La NASA à également étudié la proximité de Pluton pour notamment découvrir de nouveaux satellites mais aussi savoir si il y avait des objets qui présentait un risque pour la sonde. En effet lorsque la mission a été lancée en 2006 on ne connaissait que 3 satellites et encore deux d'entre eux, Nix et Hydre, avait été découverts seulement en 2005. Depuis Kerbéros puis Styx ont été découverts et certains spécialistes pensent que Pluton soit ainsi entouré de nombreux objets actuellement inconnus voire d'anneaux constitués de milliards de fragments. Dans ce contexte découvrir les régions les plus sures pour le passage de la sonde est une priorité d'autant plus que la capacité à modifier ca trajectoire est très faible et ce réduit d'autant plus que l'on approche de Pluton.

L'image de gauche est l'une des 48 images servant à cette étude où on peut voir Pluton mais les satellites sont perdus dans le fond étoilé. Les traces noires et blanches qui semblent partir de Pluton et dans une moindre mesure de quelques étoiles brillantes sont des défauts dus aux instruments.

La combinaison de ces multiples images permet de soustraire les étoiles qui ne bougent pas et garder les satellites pour lesquels un mouvement est visible. Pluton voit aussi sa luminosité fortement diminué par ce traitement. Remarquez toutefois que le traitement n'est pas parfait et que les étoiles brillantes restent visibles en ayant un aspect parfois étrange. Les satellites connus sont indiqués à droite.

Pour le moment aucun objet ni anneau inconnu n'est constaté.

Pluton en couleurs

La sonde ce rapproche de Pluton et transmet des images de plus en plus détaillées.

Ces images ont été prises entre le 23 et 29 juin 2015 à une distance variant de 24 millions à 18 millions de kilomètres. On peut remarquer une surface très contrastée. Les premières structures de la surface de Charon commencent également à apparaître.

À 13 millions de km

Ces images ont été prises respectivement à 14.9, 13.5, 12.5 millions de km de Pluton.

On voit maintenant plus de détails de la zone équatoriale sombre visible en bas du disque. Cette zone équatoriale comprend également une zone claire de grande taille visible sur la droite de la première image

Carte de Pluton

Voici une première carte établie d'après les observations effectuées par la sonde, elle surpasse largement tout ce qui à pu être fait auparavant. Étant donné la position par rapport à Pluton, il n'est pas possible pour le moment de cartographier l'hémisphère sud mais de nombreux détails commencent à apparaître même si il reste à l'interpréter.

La région équatoriale est nettement plus contrastée que le reste de la planète avec notamment une région sombre appelée non officiellement "la baleine". À son arrière une forme en anneau pourrait faire penser à un cratère de très grande taille mais sa nature reste inconnue.

Pluton et Charon à 6Gm

Le 8 juillet la sonde était à 6 millions de km de Pluton et à réalisé cette image.

L'image originale est en noir et blanc, les couleurs venant de la carte réalisé plus tôt.

Pluton à 768 Mm

Pluton vu par la sonde le 14/07 alors qu'elle ce trouve à 768 000 km. La couche couleur à été prise le 13/07.

La région claire du "cœur" visible dans la partie basse de la photo semble plane.

Charon à 466 Mm

Image de Charon prise le 13 juillet à 466 000 km.

L'image montre de très nombreuses falaises et dépressions le long de l'équateur. Là aussi très peu de cratères d'impact ce qui montre une surface géologiquement active.

Le canyon visible dans le bord en haut à droite de l'image est estimé entre 7 et 9 km de profondeur et ce sur un satellite qui ne mesure que 1207 km de diamètre.

La région polaire, plus sombre reste énigmatique. Des images plus détaillées devrait arriver au fur et à mesure que les données de la sonde sont transférés.

Des montagnes sur Pluton

Cette image de la surface de Pluton prise au moment du passage au plus près montre des montagnes dont l'altitude des sommets est estimée à 3500m soit nettement plus hautes que prévues.

Là aussi la surface est très jeune, moins de 100 millions d'années. L'activité géologique est donc récente.

Ceci n'est pas sans rappeler les satellites des planètes géantes qui puisent leur énergie des forces de marées de la planète. Toutefois aucune planète ne peut ici expliquer de telles structures qui sont actuellement totalement inexpliquées.

Plaine de Spoutnik

Voici une autre image prise lorsque la sonde était au plus près. Elle montre une petite partie de la région en forme de cœur déjà présente sur l'image de Pluton à 768 Mm mais avec un niveau de détails largement supérieure.

La surface présente de nombreuses plaques de glace délimités par des dépressions. Là aussi cela ressemble plus à un satellite de glace comme Europe ou Encelade plutôt qu'à un astre cratérisé.

L'image parait pixelisée en raison de la compression utilisée par la sonde pour l'envoi vers la Terre. Une version non compressée reste dans la mémoire de la sonde New Horizons pour un envoi ultérieur de meilleure qualité.

Même si ce nom est toujours non officiel, cette région en forme de cœur sera maintenant nommée "plaine de Spoutnik" en hommage au tout premier satellite artificiel lancé en 1957 par l'union soviétique.

Une atmosphère épaisse

Lorsque la sonde est passé dans l'ombre de Pluton les variations de luminosité ont été mesurées afin de déterminer l'épaisseur de l'atmosphère. Là aussi la surprise est de taille car au lieu d'une atmosphère de 250 à 300 km d'épaisseur (cercle gris sur le dessin ci contre) cette dernière mesure plutôt dans les 1500 km (cercle orange).

D'après les premières suppositions sa composition serait plutôt du diazote dans les hautes couches et des molécules carbonées plus bas. L'atmosphère semble être symétrique d'un bord à l'autre de Pluton ce qui parait évidant mais montre qu'il n'y a probablement pas d'éruption notable en cours.

Voir aussi
New Horizon du lancement en 2006 jusqu'en 2014.

Document Astro5000